25 8 / 2014

Il aura suffit d’un voyage à Bali pour que la vie d’Audrey Arnaud et de son mari Patrick Roberto en soit bouleversée. Touchés par la gentillesse des habitants, la sérénité ambiante et la beauté des lieux, ils décident de créer un lieu qui puisse offrir à tous ceux qui en franchissent la porte un peu de ce bien être et de cet esprit balinais. Ne croyez pas qu’Audrey se soit tout à coup transformée en pro du spa ! Pas besoin, à dire vrai, car elle l’était depuis des années. Après une école de commerce, elle avait débuté sa carrière en faisant du conseil en gestion de projets, et rencontré à cette occasion quelques grands noms du spa qu’elle avait aidés dans leurs développements. Passionnée, elle devient spa manager, responsable marketing de plusieurs établissements, puis consultante en développement de clientèle. Bref, le spa, son fonctionnement, son management, son financement, Audrey connaît bien. En 2010, un lieu est trouvé, 200 m2 près de la place de la République à Paris, et se transforme alors en lieu de soin, de bien être, de générosité, et le nom est trouvé très vite : MamaBali, comme ces mamans balinaises dont l’unique bonheur est le bien être de toute la famille. Les deux niveaux sont aussitôt équipés, avec 5 cabines de soin, un espace détente, un lieu pour se reposer, et depuis quelques moi, au niveau de la rue, un petit restaurant qui propose à la clientèle de prolonger l’expérience sensorielle avec des mets tout droit venus de Bali, avec ses salades fraîches et ses nasi goreng…Côté soin, pas de carte avec protocole à choisir : tout est décidé sur place, et ce sont les praticiens du massage qui adaptent à la personne leur gestuelle en fonction des besoins du corps et de l’esprit de chacun et chacune. Car chez Mamabali, l’esprit est important, à tel point qu’il est possible de rencontrer des coachs pour une séance de développement personnel, avec de véritables thérapeutes, psychologues de formation, qui apportent écoute, conseils et réconforts à ceux qui le souhaitent. C’est une approche holistique de l’individu, sans qu’il soit coupé en deux, entre corps et esprit, état mental et état physique, le tout dans une atmosphère glamour et sereine. Et pour parfaire la séance, on peut se faire coiffer avec les produits Léonor Greyl, mais aussi profiter des 35 ans d’expertise des produits de soins développés par Biologique Recherche ou des produits visage Mediecos, se payer une séance hamam, un gommage ultra sensoriel, etc…. « Notre objectif, c’est que les gens viennent, se reposent, lachent prise, se font faire un soin, en toute tranquilité, sérénité. Un spa de bien être pour recouvrer une belle énergie » explique Audrey. Et pour continuer à la maison ce qui a été fait sur place, Mamabali propose une gamme de cinq soins, huile et lait à la fleur de frangipanier, gommage à l’eucalyptus, mousse à l’aloe vera, ou crème chantilly au pamplemousse…Une gamme dédiée au délices des sens, et très bientôt enrichie de quelques autres produits, vendus sur place ou sur le site.

www.mamabali-spa.com

Sabine

20 8 / 2014

Coslys, une marque conçue sans péchés…

C’est dans les années 70 que Jeanine Gabory se rend compte que la plupart des produits d’entretien de la maison et d’hygiène corporelle qu’elle utilise sont formulés avec des produits chimiques. Pour ne plus subir elle même de désagréments cutanés, elle « s’engage dans la cause végétale ».  Dès 1985, elle créé alors Fleur des Mauges, société qui propose à domicile toute une gamme de produits formulés à base de végétaux, à haute concentration, alliant efficacité, protection de l’homme et de l’environnement. Une vraie révolution à une époque où l’offre écoproduits est quasiment inexistante dans les magasins spécialisés. C’est le début d’une belle aventure, boostée dix ans plus tard par l’arrivée de ses enfants, Samuel et Bénédicte, tous deux passionnés et convaincus par cette cause à laquelle ils donnent une autre dimension, avec la mise en place d’une unité de production aux normes HQE (Haute Qualité Environnementale), d’un pôle de recherche et de développement, et d’une offre nouvelle. Etamine du Lyse voit le jour, avec ses produits d’entretien écologiques prêts à l’emploi pour la maison, vendus en magasins bio. C’est aussi à cette époque que les pionniers, dont Samuel Gabory, mettent en place la charte Cosmébio, pour clarifier les intentions et protéger les consommateurs. En 2003, c’est au tour de Coslys, marque de toilette et cosmétique bio, de voir le jour, avec une offre large qui compte aujourd’hui plus de 80 références dont les formules sont toutes développées en interne, par le laboratoire Alvend-Comptoir des Lys, situé à Somloire (près de Cholet). Gels douches, shampoings, nettoyant visage, démaquillant, sans oublier une vraie gamme de produits de soin, voilà de quoi séduire les adeptes d’une cosmétique respectueuse de la peau et de la nature. Déjà très présente dans le domaine capillaire, Coslys a sorti fin 2013-début 2014 une gamme à la keratine végétale, (issue du maïs et du blé) pour cheveux fragilisés et indisciplinés, qui a déjà pris un joli départ. Et propose même un vrai protocole de soin, avec masque avant- shampoing et shampoing. Mais également un après shampoing démélant, pour cheveux normaux. Enfin, pour le visage, Cosly décline un programme de soin très complet, conçu en fonction des différents types de peaux : une gamme peau sèche et sensible ; une gamme peau normale ; et une gamme peau grasse. Avec pour chacune d’elle des produits nettoyants et démaquillants, des produits pour réparer et protéger l’épiderme, sans oublier des masques et gommages. « Une cosmétique simple, au quotidien, pour rééquilibrer l’épiderme ». La Crème Jour Peau Sèche et Sensible s’est vue décerner le prix « Bio à la Une » sur internet. Bref, la perfection.

D’un point de vue organisation, Coslys, tout comme les marques Etamine du Lys et Anibiolys sont sous la bannière Comptoir des lys, société de distribution qui appartient au groupe Nature et Stratégie (150 Personnes, 15M€), dont le Président est Samuel Gabory. Coslys est distribué via un réseau de spécialistes, magasins bio, pharma et parapharmacies) en France, et dans 28 pays (Belgique, et pays européens, Asie, Russie, Pays de l’Est, Liban,Maroc…

www.comptoirdeslys.com

Sabine

13 8 / 2014

Le conseil beauté de Bruno Rebibou, Président de Beauté & Parfums 

"Aux femmes qui veulent s’occuper de leur beauté, au delà du produit de soin, j’ai envie de leur dire qu’il est préférable de consacrer les 100€ ou 200€ de leur budget beauté à un programme complet de produits de beauté : le lait, le tonique, le gel nettoyant, le masque, etc., et le faire régulièrement, plutôt que de tout mettre sur un produit très haut de gamme qu’on aura peur "d’user" ou qu’on ne pourra pas renouveler. Retrouver les rituels de beauté à la française, dans la tradition de la haute esthétique comme on dit "la haute couture" ou la "haute joaillerie". Il faut s’occuper de soi tous les jours, et prendre du temps pour soigner sa peau, ses cheveux, ses ongles, et ne pas zapper une étape parce qu’on n’a pas le temps."

10 8 / 2014

Probeautic Institut : 5000 produits pour les pro !

Il est fort probable que l’un des produits de soin appliqué sur votre peau lors d’un soin en institut ou en spa, provient de la société Beauté et Parfums, créée il y a de cela 17 ans par un professionnel venu de l’industrie pharmaceutique, Bruno Rebibou, Ce dernier travaillait et vivait à Paris et a souhaité revenir dans sa ville natale, Marseille, pour se lancer dans l’aventure. Aujourd’hui, sa structure compte 60 personnes, et possède un catalogue de 5000 références distribuées essentiellement en France, mais aussi dans le monde, de Tbilissi à Tahiti en passant par Ouagadougou. Sa cible : les professionnels de l’esthétique, de la beauté, du bien être et du spa. Ainsi la marque Éléments, vendue en exclu dans le réseau  des quatre boutiques Probeautic Institut, toutes installées dans le grand sud-est pour l’instant. Les vernis qui y sont vendus sont fabriqués par un groupe français, leader mondial en ce domaine Ils sont faciles à appliquer, tiennent vraiment, et se déclinent en 50 références de soins et de couleurs, présentées en flaconnette de 10ml dont la forme très originale (“Tao”) est inoubliable, car elle permet de les imbriquer les unes dans les autres. Comme le yin et le yang. PBI distribue également Shellac, gamme de vernis semi-permanents, n° 1 au monde; ou les marques OPI dans ses propres magasins, et Make Up Atelier Paris en France, DOM TOM et Belgique ; et enfin, Bruno Rebibou importe du mobilier de spa. Pour aller jusqu’au bout, après le matériel d’esthétique et de spa, et les produits qui vont avec, PBI propose aussi dans ses magasins des formations d’esthétique, dispensées par des professionnels à destination de jeunes étudiants et apprentis, pour leur permettre d’approfondir leur expertise, l’usage des différents produits et techniques, comme les mascaras semi-permanent, les rehaussement de cils, les faux-ongles…Et la boucle est bouclée !

Sabine

07 8 / 2014

L’éclairage beauté d’Hortense Jan, de Sciences et Mer

"Savez vous que 80 % des adultes manquent de zinc, que 20 à  30 % des  adultes ont une carence en magnésium et que 20 % des femmes ont une déficience en fer avant la ménopause ? Voilà une bonne raison d’utiliser des cosmétiques marins ! Car nous avons toutes et tous besoin d’oligoéléments et de minéraux pour vivre, stabiliser notre structure cellulaire, construire nos tissus, produire de l’énergie, synthétiser les  hormones gérer  les apports d’oxygène …Ils sont indispensables à l’organisme mais pas toujours présents dans notre corps, en partie du fait de l’évolution de notre alimentation et mode de vie. Ces éléments essentiels (zinc, magnésium, cuivre, calcium…) manquant à notre organisme sont présents en teneur très élevée dans l’eau de mer et les algues. Alors, faites vous du bien, à votre peau et à votre organisme, et revitalisez vous grâce aux bienfaits de la mer !  Des trésors à consommer sans modération !

30 7 / 2014

Le truc beauté de Valérie Peri de Funny Bee :

Voilà quelques bons conseils donnés par Valérie Peri, docteur en pharmacie et convaincue qu’une cosmétique sérieuse peut aussi avoir plein d’humour :«  Indispensable d’avoir au moins 5 minutes par jour de fous rires, pour faire fonctionner les zygomatiques (les muscles du visage), ce qui reste, et de loin le meilleur exercice pour avoir une peau du visage ferme. Et tous les jours aussi, se forcer à marcher en plein air pendant 20 bonnes minutes, ce qui permet d’oxygéner la peau et de lui donner de l’éclat. Enfin, le soir, je privilégie le démaquillage associé à l’application d’un sérum, qui a la caractéristique d’être beaucoup moins gras qu’une crème mais aussi beaucoup plus concentré, ce qui va permettre de laisser la peau respirer ». 

Et maintenant,  voici les conseils donnés par Valérie pour utiliser le produit Honey Magic :

Pour se démaquiller, déposer une noix de gel d’Honey Magic sur la peau et vous la verrez se transformer en huile; idéale pour masser doucement le visage et les yeux. Toutes les impuretés sont absorbées, et plus on masse, plus la peau est hydratée, et plus les huiles pénètrent dans la peau. Quant au massage sous les yeux, il favorise bien sûr le drainage de cette zone fragile. Ensuite, vous humectez vos doigts et continuez à masser : l’huile se transforme alors en lait. Enlevez le tout avec un coton, et vous voilà comme neuve ! En version masque, pour le visage et le contour de l’œil, il suffit de déposer une couche épaisse sur la peau et de la laisser poser 5 minutes, puis de masser, d’humecter avec un peu d’eau, avant de l’enlever avec un coton.  


Sabine

28 7 / 2014

 

Les produits magiques de Funny Bee

Cette marque créée en 2010 par deux passionnées d’une cosmétique nouvelle, propose 5 produits, tous multi fonctions pour faciliter notre vie de tous les jours. Beaucoup de recherche et de temps de développement, des textures sophistiquées et un vrai savoir faire en terme de formulation. Résultat ? Des idées de produits à la fois efficaces, originaux et amusants, avec des textures originales, glamour, surprenantes. «  Notre souhait est de limiter le nombre de produits sur les étagères de la salle de bain. On peut n’avoir que 5 produits dans sa trousse de toilette et prétendre soigner sa peau de la meilleure façon » explique Valérie Péri, co-fondatrice de Funny Bee qui se développe désormais très bien à l’international, notamment au Canada, Russie, Pays de l’Est, mais aussi en Asie. Cette année, la marque a lancé un produit qui lui a donné du fil à retordre : « Honey Magic deux en un », un baume démaquillant visage et yeux, tout doux pour les yeux et plus encore, testé pour sa tolérance oculaire. Pas de risque que cela vous pique ! Ce « deux en un » s’utilise aussi bien pour un démaquillage complet ou comme masque repulpant. « C’est une texture magique, avec des huiles très précieuses comme le jojoba qui apporte souplesse et élasticité à la peau, du miel bio, nourrissant  et cicatrisant, et du périlla, huile riche en oméga 3, sans oublier le germe de blé réparateur, et des huiles sèches d’origine végétale, pour avoir une texture non grasse ». Un super produit, qui vient rejoindre une autre star, la Pretty BB Cream lancée en 2013 et vite devenue un best seller, dans la centaine d’instituts de beauté indépendants où la marque est présente en France. Sans oublier l’international, axe essentiel de développement pour Funny Bee.

Sabine

25 7 / 2014

Baija se fait encore plus…Pacifique !

Le voyage continue en compagnie de Baija, qui sillonne le monde pour rencontrer les femmes, échanger avec elles sur leur vie, leurs petits secrets et besoins en matière d’hygiène et de beauté. A chaque étape, une rencontre avec un ingrédient, un parfum, une saveur inoubliable, toute une atmosphère à retrouver à travers une gamme de produits. Ainsi, après Rose/Litchi, Figue, Miel Caramélisé, Thé vert jasmin ou fleur d’oranger, nous voici à l’autre bout du monde, à Tahiti, sous le charme sensuel de la fleur de tiaré. Et au simple énoncé de la composition de la formule, nous voici transportés… C’était le souhait de Fabrice et d’Elisabeth, les fondateurs de cette marque en 2013, et l’arrivée d’un investisseur privé il y a 18 mois leur a permis d’aller plus encore de l’avant, de rénover tous les packagings et de faire fabriquer en France, dans trois site de production, notamment en Bretagne et en Savoie. Mais revenons à notre gamme de rêve…Ecoutez plutôt ce bel inventaire : sel de mer, sable de Bora Bora, coque de karité, huiles de jojoba, de coco et de buriti (l’huile précieuse de l’Amazonie)… voilà la luxueuse recette du gommage. Même trio d’huiles dans l’huile de massage, tandis que la crème pour le corps est riche de karité, d’huile de jojoba et de noix de coco, de cire d’abeille pour nourrir et protéger la peau, de cupuaçu pour protéger la peau des agressions extérieures, et notamment des UV. Quant aux parfums d’intérieur, forcément parfumés au tiaré, vous les retrouvez en spray ou en bouquet de tiges de bambou : fermez les yeux, vous y êtes, et c’est le souhait de Baija avec cette nouvelle gamme qui porte ce joli nom de Moana (l’Océan, en tahitien).

Sabine

25 7 / 2014

Le conseil beauté de Kristell Lepen, formatrice d’Algotherm

Un serum sert à booster l’action des crèmes à venir sur la peau. Je conseille de l’utiliser en cure de 1 à 3 mois, pour stimuler l’activité métabolique des cellules. Mettez une noisette dans le creux de votre main, faites chauffer en frottant doucement paume sur paume, puis appliquez du centre du visage vers l’extérieur, puis sur le front en remontant jusqu’à la racine des cheveux, et enfin sur le cou, de la base du cou vers le dessous du menton. Ensuite, faites des petits pincements entre l’index et le pouce, de manière à stimuler la circulation sanguine et favoriser les échanges nutritifs entre les cellules. Cela permet de détoxifier le teint et d’apporter un peu de fraîcheur à l’épiderme ! Les sérums avec des particules nacrés sont à appliquer plutôt le matin, ils participent ainsi à votre joli teint. Les autres peuvent être utilisés matin et soir, et feront leur œuvre jour et nuit.

21 7 / 2014

Algotherm se bat pour la planète

Le groupe Batteur, qui possède entre autres les laboratoires Gilbert et la marque Algotherm a reçu début juin un grand prix de l’innovation, décerné par une banque à des entreprises pérennes, créatives et performantes. Le lancement cette année de la gamme solaire AlgoSun, en partenariat avec Thalassa qui a validé le process d’Algotherm, y est sûrement pour quelque chose : la marque Algotherm est en effet la première à prouver en toute transparence que ses produits sont non toxiques pour l’environnement marin. Testée en laboratoire, en milieu marin reconstitué, la formule solaire a montré qu’elle n’avait aucun effet néfaste sur le corail au bout de 10 jours. « Il faut savoir que 26 000 tonnes de produits solaires sont chaque année déversés dans les océans » précise Olivier Fatou, DG de la marque. Cette nouvelle gamme suscite déjà des réactions positives de la part des consommateurs, malgré son prix « certes plus élevé que d’autres, mais c’est bon pour la planète,  et nous avons créé un label Océan Respect, dans l’objectif d’y faire adhérer des marques de solaires s’engageant à reformuler leurs produits sans filtres chimiques pour qu’ils ne soient pas toxiques pour les océans ». Autre nouveauté : la marque a investi 6 millions d’euros pour rénover la Thalasso de Deauville by Algotherm, qui propose des cures marines, avec tous les soins visages et corps de la marque, et accueille 30 000 visiteurs par an !

Sabine