07 2 / 2012

It girl du jour : Poppy Delevigne
Une « it girl », c’est une très jolie fille dont le visage nous dit en général quelque chose, sans qu’on se souvienne vraiment où on l’a déjà vu. Petit rôle dans une série télé ? Première partie d’un groupe de rock pas très connu non plus ? Peu importe tant qu’elle accroche la lumière et porte  avec grâce des tenues inspirantes pour les magazines de mode.  Depuis qu’elle est devenue l’égérie du parfum La Pureté, de Zadig & Voltaire, Poppy Delevigne squatte elle aussi les pages mode et beauté de presque toute la presse féminine. Qui est donc cette nouvelle « it girl », beaucoup moins agaçante que les autres ?
Sa passion beauté : le maquillage, bien qu’elle soit adepte du « less is more ». Pas même de fond de teint ou de poudre sur ses tâches de rousseur. Simplement le roug Russian Red de M.A.C sur les lèvres.
Ses cosmétiques préférées : le démaquillant de la marque britannique Emma Hardie ou celui de Bioderma, l’huile nourrissante de Nuxe sur le corps et les pointes des cheveux, les marques Avène et Clarins.
Son style : Minimaliste et boyish. Blazer, chemise, pantalon taille basse et ballerines. Le soir : une robe, soit trop longue, soit trop courte.
Son secret bonne mine : faire des nuits interminables, du pilates, nager dans de l’eau de mer, se faire masser les pieds.
Publié par Brune

It girl du jour : Poppy Delevigne

Une « it girl », c’est une très jolie fille dont le visage nous dit en général quelque chose, sans qu’on se souvienne vraiment où on l’a déjà vu. Petit rôle dans une série télé ? Première partie d’un groupe de rock pas très connu non plus ? Peu importe tant qu’elle accroche la lumière et porte  avec grâce des tenues inspirantes pour les magazines de mode.  Depuis qu’elle est devenue l’égérie du parfum La Pureté, de Zadig & Voltaire, Poppy Delevigne squatte elle aussi les pages mode et beauté de presque toute la presse féminine. Qui est donc cette nouvelle « it girl », beaucoup moins agaçante que les autres ?

Sa passion beauté : le maquillage, bien qu’elle soit adepte du « less is more ». Pas même de fond de teint ou de poudre sur ses tâches de rousseur. Simplement le roug Russian Red de M.A.C sur les lèvres.

Ses cosmétiques préférées : le démaquillant de la marque britannique Emma Hardie ou celui de Bioderma, l’huile nourrissante de Nuxe sur le corps et les pointes des cheveux, les marques Avène et Clarins.

Son style : Minimaliste et boyish. Blazer, chemise, pantalon taille basse et ballerines. Le soir : une robe, soit trop longue, soit trop courte.

Son secret bonne mine : faire des nuits interminables, du pilates, nager dans de l’eau de mer, se faire masser les pieds.

Publié par Brune

10 1 / 2012

Blog coup de cœur #2 : “Mode personnel(le)” 
Depuis quelques années, les blogs mode se multiplient comme des petits pains sur la toile. Quelques uns se révèlent très inspirants, parfois plus que les magazines de mode. Beaucoup sont malheureusement suiveurs, narcissiques et bourrés de fautes d’orthographe.
“Mode personnelle”, tenu par Isabelle Thomas, sort clairement du lot : les tendances y sont consciencieusement décryptées (y compris les grandes tendances beauté), mais avec intelligence, humour et sans cet agaçant petit ton prescripteur et sans appel que l’on retrouve si souvent dans les magazines de mode.
Surtout, Isabelle Thomas pose les vraies questions qui nous travaillent toutes :
- Comment porter le pantalon feu de plancher ?
- Comment s’habiller comme un garçon tout en ayant l’air d’une fille ?
- Quel maquillage me donnera dix ans de moins ?
- Comment porter des sabots sans passer pour une fermière ?
- A part un jogging informe, quelle tenue je peux mettre pour être à l’aise dans l’avion ?
Et vous, quels sont les blogs mode et beauté qui vous inspirent ?
- Publié par Brune

Blog coup de cœur #2 : “Mode personnel(le)”

Depuis quelques années, les blogs mode se multiplient comme des petits pains sur la toile. Quelques uns se révèlent très inspirants, parfois plus que les magazines de mode. Beaucoup sont malheureusement suiveurs, narcissiques et bourrés de fautes d’orthographe.

Mode personnelle”, tenu par Isabelle Thomas, sort clairement du lot : les tendances y sont consciencieusement décryptées (y compris les grandes tendances beauté), mais avec intelligence, humour et sans cet agaçant petit ton prescripteur et sans appel que l’on retrouve si souvent dans les magazines de mode.

Surtout, Isabelle Thomas pose les vraies questions qui nous travaillent toutes :

- Comment porter le pantalon feu de plancher ?

- Comment s’habiller comme un garçon tout en ayant l’air d’une fille ?

- Quel maquillage me donnera dix ans de moins ?

- Comment porter des sabots sans passer pour une fermière ?

- A part un jogging informe, quelle tenue je peux mettre pour être à l’aise dans l’avion ?

Et vous, quels sont les blogs mode et beauté qui vous inspirent ?

- Publié par Brune

08 1 / 2012

"Mode : on passe à l’orange" annonçait déjà Vogue en octobre 1991.
Or le orange, c’est justement une des couleurs qui semble s’être installée durablement dans les dressings et dans les vanity (et en particulier sur nos ongles) depuis quelques saisons. Une couleur si forte qu’une touche suffit à illuminer un “total look” noir…
Constatons au passage le caractère intemporel du maquillage et de la  coupe (un “crop”) de la toujours élégante Inès de la Fressange.  Autrement dit : si vous aussi avez opté pour le “court Hepburn”, aucun  risque d’avoir l’air has been sur vos photos dans dix ans…
vogueparis:

Photo : Inès de la Fressange à la terrasse de la Closerie des Lilas pour le Vogue Paris d’octobre 1991, sous l’oeil de Pamela Hanson.

"Mode : on passe à l’orange" annonçait déjà Vogue en octobre 1991.

Or le orange, c’est justement une des couleurs qui semble s’être installée durablement dans les dressings et dans les vanity (et en particulier sur nos ongles) depuis quelques saisons. Une couleur si forte qu’une touche suffit à illuminer un “total look” noir…

Constatons au passage le caractère intemporel du maquillage et de la coupe (un “crop”) de la toujours élégante Inès de la Fressange. Autrement dit : si vous aussi avez opté pour le “court Hepburn”, aucun risque d’avoir l’air has been sur vos photos dans dix ans…

vogueparis:

Photo : Inès de la Fressange à la terrasse de la Closerie des Lilas pour le Vogue Paris d’octobre 1991, sous l’oeil de Pamela Hanson.

05 1 / 2012

L’avenir appartient aux sexygénaires

En août dernier, Helen Mirren, 66 ans, était sacrée « plus beau corps de l’année » (d’après un sondage commandé par la chaine de clubs de gym LA Fitness). Susan Sarandon, 64 ans, est l’une des nouvelles égéries d’Uniqlo aux États-Unis et Daphne Selfe, 82 ans, joue les mannequins pour Wunderkind…

La preuve, - au cas où on en douterait – que l’élégance ne disparaît pas avec l’âge (que celles qui se trouvaient plus classes à 20 ans qu’à 30 ans se re-regardent dans la glace)…

Aux éternelles sceptiques : jetez donc un œil sur le charmant blog Advanced style du photographe Ari Seth Cohen, qui immortalise les mamies stylées dans les rues de la Grosse Pomme.

- Publié par Brune

13 12 / 2011

Comment devenir… Mieux que belle
Il faut bien l’admettre, en matière de beauté comme pour les recettes de cuisine, les recettes de grand-mère sont souvent les plus efficaces. Pensez à ce fameux « démaquille toi tous les soirs, même si tu ne tiens plus debout » qui vous trotte dans la tête à chaque retour de soirée…
Du coup, on lit avec plaisir Mieux que belle, ce petit manuel de beauté très « old fashioned » qui promet de révéler « les secrets des femmes chics ». Certains articles enfoncent des portes ouvertes (comme celui censé nous apprendre à « engager une conversation captivante »), mais l’ouvrage regorge de petits conseils tout simples, indolores pour le porte-monnaie et à l’efficacité garantie. Ce genre de choses que l’on sait mais que l’on s’empresse d’oublier : s’asseoir ou marcher avec classe, garder la tête haute, miser sur les accessoires ou même apprendre à écouter son interlocuteur. Tout ce que Mamy nous avait bien dit…
Mieux que belle, d’Helen Valentine et Alice Thomson (Leduc.S Editions)
- Publié par Brune

Comment devenir… Mieux que belle

Il faut bien l’admettre, en matière de beauté comme pour les recettes de cuisine, les recettes de grand-mère sont souvent les plus efficaces. Pensez à ce fameux « démaquille toi tous les soirs, même si tu ne tiens plus debout » qui vous trotte dans la tête à chaque retour de soirée…

Du coup, on lit avec plaisir Mieux que belle, ce petit manuel de beauté très « old fashioned » qui promet de révéler « les secrets des femmes chics ». Certains articles enfoncent des portes ouvertes (comme celui censé nous apprendre à « engager une conversation captivante »), mais l’ouvrage regorge de petits conseils tout simples, indolores pour le porte-monnaie et à l’efficacité garantie. Ce genre de choses que l’on sait mais que l’on s’empresse d’oublier : s’asseoir ou marcher avec classe, garder la tête haute, miser sur les accessoires ou même apprendre à écouter son interlocuteur. Tout ce que Mamy nous avait bien dit…

Mieux que belle, d’Helen Valentine et Alice Thomson (Leduc.S Editions)

- Publié par Brune

04 12 / 2011

UN REGARD ÉGYPTIEN TRÈS 2012 POUR LES FÊTES 
(Vu dans le ELLE brésilien)

(via Gabriela Vieira by Manuel Nogueira for Elle Brazil December 2011)

UN REGARD ÉGYPTIEN TRÈS 2012 POUR LES FÊTES

(Vu dans le ELLE brésilien)

(via Gabriela Vieira by Manuel Nogueira for Elle Brazil December 2011)

(via fashiongonerogue)

01 11 / 2011

DANS LA SALLE DE BAIN DE LEA SEYDOUX
Quand elle n’est pas sur un plateau, l’actrice Léa Seydoux (La Belle personne, Belle Epine…) jure qu’elle ne se maquille pas tant que ça. Sa salle de bain est pourtant bien remplie, d’après les photographies de la journaliste Emily Weiss dont on vous conseille le blog, Into the gloss.
Lire l’article sur Léa Seydoux
— Publié par Brune

DANS LA SALLE DE BAIN DE LEA SEYDOUX

Quand elle n’est pas sur un plateau, l’actrice Léa Seydoux (La Belle personne, Belle Epine…) jure qu’elle ne se maquille pas tant que ça. Sa salle de bain est pourtant bien remplie, d’après les photographies de la journaliste Emily Weiss dont on vous conseille le blog, Into the gloss.

Lire l’article sur Léa Seydoux

— Publié par Brune

26 10 / 2011

21 10 / 2011

ROUGE NORDIQUE
Un petit air d’égérie bergmanienne…
Source : fashiongonerogue:

(via Frida Gustavsson by Andreas Öhlund for Elle Sweden)

ROUGE NORDIQUE

Un petit air d’égérie bergmanienne…

Source : fashiongonerogue:

(via Frida Gustavsson by Andreas Öhlund for Elle Sweden)

18 10 / 2011

J’SUIS TOUTE NUE SOUS MON TRENCH

Après le bâton de rouge à lèvres, le deuxième accessoire pour devenir un symbole de “l’élégance française" est donc le trench.

A porter avec deux gouttes de parfum et basta. Comme dans cette lascive pub Burberry.